jeudi 10 janvier 2008

DIVERSIVIEN, DIVERSIVIENNE, ALERTE A LA LIGERIOSE : OPERATION DECONTAMINATION DU PALAIS DE LA REGION PAYS DE LOIRE, ce jeudi 10 janvier 2008 :

Une première mondiale : Le foyer de la "LIGERIOSE" (Palais de la Région) a été décontaminé par "illuminothérapie" ! Le personnel du "palais de la région" a eu le droit à un véritable SON & LUMIERE GRATUIT (rien à voir avec les 1 080 000 euros que la dite "région" a investi dans sa campagne diversivienne) sur les façades de l'édifice. Les experts du CERL (Centre d'Etude et de Ressources Contre la Ligeriose) ont constaté que Diversiviens et diversiviennes ne courent pas les rues aux alentours du dit "palais de la région", alors que les Bretons qui, rappelons-le, résident en Loire-Atlantique depuis plus de mille ans, étaient bien présents...












LES PREMIÈRES RETOMBÉES MÉDIATIQUES : jeudi 10, après notre opération, dans le journal régional de FRANCE 3 et sur NANTES 7, un reportage long et bien détaillé. Et le lendemain : un article dans OUEST-FRANCE :Ouest-France, 11 janvier 2008, p.7.

BRETAGNE RÉUNIE, COMITÉ LOCAL DE NANTES :Communiqué de presse,

Nantes le 10 janvier 2008


Mesdames, Messieurs,

En tout premier lieu Bretagne Réunie vous offre tous ses vœux réunificateurs pour cette année 2008.
Bretagne réunie tient, par cette mise en lumière, à remercier les quelques 67 % de femmes et d’hommes, qui d’une manière ou d’une autre, soutiennent notre projet qui doit être profitable à tous les habitants de notre département.

Comme vous le savez la région PDL a programmé l’illumination du palais de région et lancé une campagne de « com » ayant pour thème « la diversivie ».
Bretagne Réunie a donc devancé la région administrative et réalisé, sur le thème « diversivien » une mise en lumière des façades de ses bâtiments, grâce à un diaporama et un fond musical.


Enième campagne de com.

Par la réalisation de ce « son et lumière » nous voulons dénoncer les campagnes de communication engagées par l’administration des PDL afin de « débretonniser » le département 44 et d’imposer le mot ligérien pour parler des habitants de Loire Atlantique.
Comme vous le savez, Bretagne Réunie surnomme cette manipulation administrative : la « Ligériose » et que par conséquent la « Diversivie », dernière campagne de communication des PDL, est un nouveau symptôme de la maladie « Ligériose ».


Pour 1 million d’€ et des écharpes

Bretagne Réunie dénonce aussi le coût exorbitant de cette campagne, plus de 1 million d’€ dépensés pour créer un sentiment « d’appartenance », et pose les questions suivantes :
Depuis le temps que les PDL communiquent sur ce thème, ou sont les résultats ?
Combien de millions d’€ allons-nous devoir encore dépenser pour supprimer le « sentiment d’appartenance breton » des habitants de Loire Atlantique sachant que tous les sondages, depuis de très nombreuses années, confirme que 67% de la population de LA se sent bretonne ?

Nous constatons que cette nouvelle campagne est une communication interne et donc sans retour économique contrairement aux « investissements » publicitaires des entreprises qui « vendent » une image ou un produit.

Bretagne Réunie suggère de placer ces millions d’€ dans des projets innovants pour, par exemple, développer le secteur maritime qui est sous exploité.
De tels projets profiteraient à la région Bretagne mais aussi aux régions périphériques.


Les PDL en quête de légitimité ?

Bretagne Réunie comprend parfaitement que la région PDL tente de redorer son blason sachant que celle-ci n’est pas née du cœur des hommes, ce qui ne lui confère aucune légitimité d’autant plus qu’elle prend ses origines par le décret du 30 juin 1941, période la plus noire de notre histoire.


Les PDL agglomérat de produits et d’hommes ?

Nous considérons qu’une région n’a pas pour vocation d’agglomérer, de fabriquer des produits et des hommes mais plutôt de valoriser des femmes et des hommes, ainsi que leur terroir, leur histoire, leurs expériences sans oublier l’esprit aventurier qui va de pair avec la volonté de réussir et de s’épanouir.

Le brillant développement de « Produit en Bretagne » n’en n’est-il pas la preuve ?

Oui aux différences Françaises

De ce fait, Bretagne Réunie réaffirme la nécessité de respecter les « droits de toutes les différences » afin de poursuivre « la grande aventure humaine » et d’assurer l’épanouissement de toutes les femmes et hommes de notre pays.

Ainsi Bretagne Réunie condamne toutes les réécritures des « histoires de France » et confirme que La Loire-Atlantique, l’Anjou et la Vendée peuvent se passer d’une 2éme identité purement administrative payée chèrement par les contribuables.


Consommons ce que nous avons de meilleur !

Ne nous privons pas des atouts forgés par nos ancêtres.
Appuyons-nous sur notre histoire, notre expérience, notre savoir faire et notre savoir être, comme le font toutes les grandes régions européennes, pour poursuivre le développement économique et culturel nécessaire au rayonnement de la France.
Modernisons nos institutions, employons nous à répartir différemment les dépenses publiques et investissons dans des projets globaux et durables.


Avis aux démocrates

Pour valider de façon citoyenne, la réintégration de la Loire-Atlantique au sein de sa région originelle, Bretagne Réunie invite tous les démocrates à activer le processus de réunification par l’organisation d’une consultation populaire.


Le secrétaire du Comité Local nantais de Bretagne Réunie
P. LORET

1 commentaire:

Stourm a dit…

Diversivie, Diversivien, Diversivienne... Quand la région "Pays de la Loire" tente un buzz, et le rate !

http://44breizh.blogspot.com/2008/01/diversivie-diversivien-diversivienne.html

44BZH

Kezako DIVERSIVIE ?

Kezako DIVERSIVIE ?, voici ce que deux sites sérieux, l'un journalistique, l'autre institutionnel nous en disent :
"Une campagne de pub pour devenir fier de sa région.
"Le budget total de l'opération s'élève à un million d'euros. Le conseil régional a lancé lundi une campagne de communication pour « renforcer la fierté d'appartenance » aux Pays de la Loire. Six affiches, trois cartes postales publicitaires, un site Internet et un « buzz destiné aux blogs » ont ainsi été créés pour faire la promotion de la « diversivie ». Kézako ? « C'est un vocabulaire spécifique à la région, qui traduit dans les mots l'esprit R&D des solutions de vie de demain », explique sérieusement l'agence de pub, qui espère ainsi en finir avec l'« image floue » de la région."
quotidien 20 Minutes, Dimanche 18 Novembre 2007

Sur le site des 1 000 de l'Ouest : "L’hétérogénéité de cette région purement administrative constitue depuis sa création un frein à la définition de son image(...) La campagne s’exprime principalement à travers cinq créations hybrides, autant de « chimères »(...) Toutes ont des noms (pas moins génétiquement modifiés) tels que les précitées « océoteculture » ou « navigoruralistique »… Ces chimères sont, on l’imagine, déclinables à volonté...
1 000 000 € TTC, auxquels s’ajoutent 50 000 € d’achat d’espaces et 30 000 € de productions de bannières web."
http://www.les1000delouest.com/actualites/default.asp?t=E&id=1086

Quelques morceaux choisis, qui en disent long aussi sur le caractère inextricable d'une Région chimérique... Proposons un grand jeu concours dont la question serait : que feriez-vous avec 1 080 000 Euros ?